Dans le cadre du salon Documation qui se tiendra du 19 au 21 mars à Paris, Marc Ardizio, Head of Business Development de Jiway et Micaël Weber, Global Business Development Manager de Luxtrust, donneront le mercredi 20 mars à 10H, une conférence sur le thème de l’Enterprise Content Management.

 

Enterprise Content Management, tendance 2019.
Quand la transformation digitale permet d’allier productivité et sécurité dans un processus end-to-end : workflow de validation, signature électronique qualifiée, etc.

Tendance 2019, c’est le concept de plateforme collaborative innovante, disponible dans le cloud et interfaçable avec tous les systèmes d’information de votre entreprise. Assez de ne pas pouvoir répondre rapidement à un client ? De chercher des informations disséminées ? De ne pas pouvoir créer facilement des documents reliés à un compte client ?

Vous avez besoin d’un véritable référentiel d’entreprise, qui vous permette au sein d’une plateforme unique, de travailler, de gérer vos projets et votre activité, de disposer de post it électroniques, répertoires clients, d’un canal de chat et d’email sécurisé, le tout facilement paramétrable pour tous les types de métiers.

Cette nouvelle organisation permet de  visualiser son activité à travers un tableau de bord complètement personnalisable, d’être plus efficace, de disposer d’informations centralisées au même endroit et ainsi de renforcer la gestion des relations d’affaires.

La sécurité et la contractualisation sont facilitées par la mise en place de workflows, la génération de formulaires interactifs et une signature électronique qualifiée, la seule signature électronique à offrir la même force juridique qu’une signature manuscrite et qui peut également être combinée avec un cachet électronique qualifié au nom de l’entreprise.

Les plateformes collaboratives sont particulièrement utilisées aujourd’hui dans les domaines de la finance, banque, assurance, de l’énergie et des télécom… mais peuvent intéresser tout type d’activité.

 

 

 

Interview of Marc Ardizio

Interview of Micaël Weber